Direkt zum Hauptinhalt springen Direkt zum Hauptmenü springen

La proposition de Wolfgang Schäuble d’une conférence interparlementaire de haut niveau sur la migration et l’asile en Europe devient réalité

Lorsque s’ouvrira, le jeudi 19 novembre 2020, la conférence interparlementaire de haut niveau sur la migration et l’asile, c’est une annonce faite par le président du Bundestag, Wolfgang Schäuble, qui sera devenue réalité. Le président Schäuble avait indiqué très tôt que la gestion des conséquences de la migration mondiale constituerait l’une des priorités de la présidence allemande du Conseil de l’UE. Lors d’une visioconférence avec les présidents des groupes parlementaires du Bundestag allemand et du Parlement européen, fin mai, Wolfgang Schäuble avait proposé d’organiser conjointement, à l’automne de cette année, au Parlement européen, une telle conférence sur la migration et l’asile.

Une proposition qui a reçu le soutien du président du Parlement européen, David Maria Sassoli, pour qui il peut être « pertinent et utile » d’élaborer des normes communes lors de cette conférence. Il s’est montré confiant, estimant que cette conférence pourrait renforcer la coopération entre les parlements et fournir des approches concrètes pour résoudre la crise migratoire.

Wolfgang Schäuble : « Nous devons enfin avancer sur cette question centrale! »

La proposition avait également été évoquée début juillet lors d’une rencontre virtuelle avec le collège de la Commission européenne et sa présidente, l’Allemande Ursula von der Leyen. L’Europe est divisée sur la question de la migration, a alors déclaré le président du Bundestag. « Il serait par conséquent important d’avoir un débat élargi afin de comprendre les différentes positions défendues dans les États membres. Quelle enceinte, sinon celle des parlements nationaux, serait le lieu propice pour un tel débat ? Nous devons enfin avancer sur cette question centrale! » a réclamé Wolfgang Schäuble.

Les faits diront si cette avancée a lieu. La conférence est définie « de haut niveau », et elle réunira en effet des hautes personnalités. En ouverture des travaux, à partir de 10h00 – la conférence sera diffusée en direct sur www.parleu2020.de –, le président du Bundestag, son homologue du Parlement européen, David Maria Sassoli, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, prendront la parole. Le président de l’Assemblée de la République portugaise, Eduardo Ferro Rodrigues, et le président de l’Assemblée nationale slovène, Igor Zorčič, interviendront également. Leur participation s’inscrit dans le cadre du trio de présidences exercé par l’Allemagne, le Portugal et la Slovénie.

Table ronde sur le thème « Gestion commune de l’asile et de la migration »

Ensuite, à partir de 10h45, est prévue une table ronde sur le thème « Gestion commune de l’asile et de la migration ». La séance de questions-réponses avec un nombre déterminé de députés nationaux et du Parlement européen sera animée par les présidents Schäuble, Sassoli et la présidente von der Leyen, rejoints par la commissaire européenne Ylva Johansson, le Haut-Commissaire pour les réfugiés, Filippo Grandi, et le directeur général de l’Organisation internationale des migrations, António Vitorino.

Le ministre fédéral de l’Intérieur, Horst Seehofer, participe au premier groupe thématique

Après la pause, à partir de 14h00, trois groupes thématiques seront formés afin d’aborder des sujets clairement délimités. La « relation entre solidarité et responsabilité dans la gestion de la migration et de l’asile » est le sujet du premier groupe thématique, qui sera co-présidé par Juan Fernando López Aguilar, président de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen et la présidente de la commission de l’intérieur du Bundestag, Andrea Lindholz (CSU). La commissaire Ylva Johansson et le ministre fédéral de l’Intérieur, Horst Seehofer (CSU), échangeront avec les députés. Figureront également parmi les intervenants Christos Chrisou, président de l’organisation Médecins sans Frontières, ainsi que Salvatore Martello et Stratis Kytelis, respectivement maires des îles de Lampedusa et Lesbos, particulièrement touchées par la migration.

Les sujets de discussion seront le partage de responsabilité et le respect des droits fondamentaux, la lutte contre la migration irrégulière et la gestion des frontières extérieures, la mise en œuvre des décisions de retour et la cohérence avec la politique de l’Union en matière de droits de l’homme.

Deuxième groupe thématique : « Dimension extérieure – Partenariats avec les pays tiers »

Le deuxième groupe thématique sera consacré au sujet « Dimension extérieure – Partenariats avec les pays tiers ». Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux, ainsi qu’Amira El Fadil, commissaire aux affaires sociales de l’Union africaine, prendront la parole en ouverture des travaux. David Miliband, du Comité international de secours (IRC), et Nicola Bay, du Danish Refugee Council, ont été invités à titre d’experts. La discussion portera sur la dimension extérieure de l’asile et de la migration « au-delà des principes existants » ainsi que sur l’état des lieux de l’élaboration d’accords globaux avec les pays tiers et l’approche internationale « en temps de crise du multilatéralisme ».

Troisième groupe thématique : « Migration légale et intégration »

Un troisième groupe thématique s’intéressera au sujet de la migration légale et de l’intégration. Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne chargé de la promotion du mode de vie européen, et Anne Spiegel (Alliance 90/Les Verts), ministre de la Famille, des Femmes, de la Jeunesse, de l’Intégration et de la Protection des consommateurs du Land de Rhénanie-Palatinat, représentant le Bundesrat, ouvriront la discussion. Jens Hoffmann, directeur général de l’entreprise suédoise Dipart, et Jennifer Bond, de Global Refugee Sponsorship Initiative, prendront également la parole. Les sujets de discussion possibles sont les moyens pour combler les lacunes en matière de migration légale, la promotion d’une bonne gestion de la mobilité, comme la réserve de talents de l’UE, la promotion de l’intégration avec un financement adéquat.

À partir de 15h45, les groupes thématiques présenteront les résultats de leurs discussions, et les présidents Schäuble et Sassoli prendront la parole en clôture des travaux. Les faits diront ensuite s’il est possible « d’avancer sur cette question centrale », comme le réclame le président du Bundestag, et si « des approches pour résoudre la crise migratoire » auront été fournies, comme le souhaite le président du Parlement européen. (hau/17.11.2020)


Der­nières nou­velles