Direkt zum Hauptinhalt springen Direkt zum Hauptmenü springen

De jeunes artistes exposent pour l’Europe au Bundestag

Dans le cadre du Concours européen des élèves, le Bundestag permet en ce moment à de jeunes artistes d’exposer leurs œuvres. Celles-ci reflètent à la fois leurs craintes et leurs espoirs.

« J’ai le cœur qui palpite, c’est une exposition formidable », s’exclame Claudia Roth (Alliance 90/Les Verts) avec enthousiasme. La vice-présidente du Bundestag allemand inaugurait hier au Bundestag une exposition de tableaux intitulée « Façonner l’Europe ». De jeunes artistes venus de toute l’Allemagne avaient fait le déplacement à Berlin pour présenter leurs travaux, réalisés dans le cadre du Concours européen, l’un des plus anciens concours pour élèves d’Europe.

C’est dans le bâtiment Paul-Löbe du Bundestag allemand que les tableaux peuvent désormais être admirés. La grande façade de verre offre déjà aux passants un aperçu des œuvres, à deux pas de la station de métro « Bundestag ».

Claudia Roth a félicité les artistes en herbe pour leur travail : « Ce sont de superbes œuvres d’art qui donneront à de nombreux secrétaires généraux de parti des idées d’affiches politiques », a-t-elle déclaré. Les travaux montrent selon elle avec beaucoup d’empathie et de finesse artistique ce que cela signifie de s’engager pour la « maison Europe .

« Le Brexit fut un vrai coup dur »

Dans son tableau, Emily Hager dépeint ce qu’il se passe quand cette « maison Europe » s’écroule. Elle s’est représentée elle-même, dans sa chambre. Elle regarde avec effroi son plafond et l’énorme trou qui s’y est formé. Le drapeau britannique s’en échappe. Emily aborde ainsi le choc immense qu’a provoqué le Brexit et l’énorme vide qu’il laisse derrière lui. Le Brexit désigne le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne.

« J’ai moi-même des membres de ma famille au Royaume-Uni », raconte la jeune artiste. « Ils ont hésité à émigrer en Allemagne à cause du Brexit ». Pour elle, l’Europe est une communauté dont les membres se soutiennent et s’entraident. Le Brexit a changé la donne. « Je ne peux plus rendre visite aussi facilement à ma famille, ajoute-t-elle. C’est un vrai coup dur ».


« L'Europe est une union d'États solidaire »

Le tableau de Mathilda retrace le parcours de celles et ceux qui sont forcés de fuir. Les silhouettes représentées à gauche portent des armes : elles symbolisent les différents conflits guerriers du monde, les causes de la fuite. À droite, d’autres silhouettes se tiennent la main : ce sont les États européens. En unissant leurs forces, ces États peuvent accueillir et aider des gens, explique Mathilda.

« L’Europe est une union d’États solidaire », ajoute-t-elle en présentant son tableau. « Je trouve important que ce ne soient pas nos différences qui comptent ». Selon elle, les États européens devraient se serrer les coudes, dans les bons comme dans les mauvais moments, et traverser les épreuves ensemble. Ainsi, les crises seraient moins graves.

« Unie et plurielle »

Luca Knickelmann a réalisé trois affiches autour de la notion d’« espace de paix ». Il a pris pour ce faire des photos historiques et les a placées à côté d’images qu’il a peintes lui-même. Une église détruite pendant la Seconde Guerre mondiale se voit ainsi assortie de sa version reconstruite, une barrière frontalière fait place à une union d’États sans frontières et un militant national-socialiste du Troisième Reich portant une pancarte antisémite est remplacé par différents symboles religieux.

« L’Europe est unie, mais plurielle », explique Luca pour nous parler de son travail. L’UE doit selon lui garantir la paix et promouvoir la coopération sur le continent. Mais les États européens doivent se montrer tolérants les uns envers les autres et conserver leur diversité culturelle et religieuse, ajoute le jeune artiste.

« Aller plus loin ensemble »

C’est grâce à leur école qu’Emily, Mathilda et Luca ont entendu parler du concours. Tous les trois ont été enthousiasmés par l’invitation du Bundestag. « C’est chouette d’être ici, au Bundestag, et de pouvoir discuter avec Claudia Roth », confie Emily. « On se rend compte les hommes et femmes politiques sont des gens comme tout le monde ».

Mathilda trouve que c’est important qu’elle et les autres aient été invités. Selon elle, cela prouve notamment que les jeunes ne sont pas étrangers à la politique, qu’ils peuvent y participer et que ce qu’il se passe au Bundestag les concerne aussi.

Pour Luca, le message central de l’exposition est le suivant : « Si nous, les Européens, travaillons ensemble, nous pouvons aller plus loin ».

« Le Concours européen »

L’association « Mouvement européen Allemagne » organise depuis 1953 le Concours européen. Chaque année, des enfants et des jeunes sont appelés à réaliser une œuvre artistique sur le thème de l’Europe.

« Nous devons inciter les enfants et les jeunes à se construire une opinion sur l’actualité. Cela leur permet de prendre part directement à des processus politiques », explique Janine Hartmann, responsable de projet pour le Concours européen. L’année dernière, environ 75 000 élèves ont participé au concours. Parmi eux, 47 exposent désormais leur travail au Bundestag.

Der­nières nou­velles

En route pour Lisbonne. Passage de témoin par la vice-présidente du Bundestag Dagmar Ziegler

De jeunes artistes exposent pour l’Europe au Bundestag

Conférence sur l’évaluation des activités d’Eurojust le 1er décembre 2020 à Bruxelles